NEWS LE GROUPE CONCERTS LIENS CONTACT
  mp3 Discographie Feedback
MUSIQUE : Feedback

 

"Quand on écoute la musique de Radiateur, on pense beaucoup à Tortoise. Mais pas tant que ça... Ah oui, évidemment, le trio lillois fait du rock instrumental, énergique, parfois martial et carré comme on l'aime à Chicago ; de plus, chose rare, il ne vous dévisage pas furieusement quand on lui parle de post-rock (alors que le terme devient aussi risqué que la mention de Sonic Youth dans une interview de Blonde Redhead). Il semble que le groupe assume totalement ses références et s'accapare efficacement des recettes pourtant connues : lignes de guitare et de basse incisives, souvent en boucle, sur des tempos soutenus par une batterie efficace et audacieuse : comme sur "Maquillage", ouverture très réussie, ou sur "Kill Boule" et sa guitare sautillante.
Paradoxalement c'est quand la formation s'éloigne de l'école chicagoane qu'elle est la plus efficace, et l'injection régulière de synthés ne participe pas qu'un peu à ses tendances "musique pour les pieds". De leur propre aveu, et c'est sans doute ce qui fait la différence avec leurs référents américains, ils composent sans se poser trop de questions, avec pour but assumé de faire danser le public, et éventuellement l'auditeur tranquillement installé chez lui : bref, on est plus proche de Crime in Choir que de Slint. Comme l'indique la blonde bassiste Julie, elle n'a, comme le batteur, commencé à jouer qu'avec la naissance du groupe, qui rode sa réputation de chauffeurs de salles pour public averti en premières parties de concerts lillois (The Organ, Edie Sedgwick). Décérébré et efficace, décomplexé et festif, le post-disco de Radiateur réchauffe les coeurs: on en redemande."

David Dufeu, popnews janvier 2006


"RADIATEUR (mathrock-Lille)
Un post-rock ludique et dansant c'est possible comme le prouve ce jeune groupe du nord. Un mélange étonnant de math rock, new wave et musique lounge. Avec un membre de Milgram dans son line up le groupe multiplie les concerts (déjà vu aux côtés de The Organ,Don't Look back...) "

Elliott's bike, présentation pour le cocomodesto festival à paris le 5 février 2006.


"En première partie, le groupe Radiateur avait chauffé la salle de fort belle manière. Le groupe lillois pratique un rock uniquement instrumental, une sorte de post-rock au format resserré et au rythme exalté. Jamais contemplatif, le combo délivre une musique définie par le plaisir et matérialisée par l'ivresse de l'électricité et du battement. Et puis aussi, c'était drôle de voir le leader du groupe s'exprimer dans le micro avec une voix complètement décalée et le risque de se prendre, à chaque fois, un énorme bide."

Vincent glad, Foutraque, chronique du concert de radiateur en première partie de the Organ en novembre 2005.